L'histoire

140 ans Cox Geelen

Cox Geelen - Harry Cox
Cox Geelen - Harry Cox
En 1871 Theodorus Hubertus Cox  fonda  Cox Geelen qui était à l'origine une forge dédiée à l'architecture décorative. Théo Cox est né le 18 juin 1842 à Roermond. Ses premières pièces d'orfèvrerie furent  un grand escalier en fer à spirale et la clôture en fer autour du jardin de la cathédrale. A la fin du 19ème siècle, Théodorus fit construire une nouvelle maison et une usine à Roermond, au lieu dit "Canonwall". Dans cette nouvelle usine il commença la production de coudes et conduits pour les poêles et les cuisinières.
Il mourut des suites d'une longue maladie le 30 octobre 1915, loin d'imaginer le considérable développement de Cox Geelen, parti de bases si humbles.

Ses fils, Henricus et Karolus,  dirigèrent la société jusqu'en 1935, Henricus devint ensuite seul propriétaire. Son fils Hubertus vint rejoindre la société en 1935 à l'âge de 23 ans, destiné à devenir le successeur de l'affaire familiale.
Cox Geelen
Cox Geelen
Bien qu'Henricus soit resté au sein de la compagnie jusqu'en 1940, Hubertus a assumé l'entière responsabilité de toute prise de décision. Les difficultés commencèrent bien sûr en 1940 et en 1943 Hubertus fut contraint de cesser toute activité à l'usine car ses 30 employés, les stocks et les matières premières furent réquisitionnés par les forces d'occupation.
En novembre de la même année, Cox Geelen a été bombardé et la production mécanique n'était plus possible. Un emploi limité a été maintenu pour une fabrication manuelle de produits qui étaient demandés à ce moment là, comme des gamelles en métal, des plaques de cuisson et d'autres petits objets.
En 1945 eut lieu l'évacuation et enfin la libération de Roermond a commencé, mais le bâtiment de l'usine avait été non seulement endommagé par la bombe mais aussi dépouillé de tout à l'exception d'un petit stock de coudes et de conduits. La vente de ces derniers furent le capital de base pour un nouveau départ. 
Cox Geelen
Cox Geelen
Maastricht
En aôut 1946 la société Bertrams prend la direction des opérations et déménage dans le quartier de Scharnerweg à Maastricht. Les premières années furent difficiles, la société était à la recherche de marchés pour développer sa production mais sa détermination l'a conduit à développer des lignes de produits pour les poêles et diversifier des gammes de produits pour le bâtiment et  l'élevage de volailles. En outre elle s'est spécialisée dans le traitement du fer en feuilles minces entraînant des capacités de mise en forme considérablement accrues avec l'arrivée de nouvelles machines de formage de coudes, presse-plieuses et autres machines performantes.
L'arrivée du gaz naturel en 1965 provoqua une grande révolution industrielle et domestique dans l'industrie du  chauffage. Le gaz a de plus en plus remplacé le charbon et l'huile, la demande pour les chaudières à gaz a augmenté ainsi que celle des conduits de fumée en aluminium. Cox Geelen était bien placé pour gérer ce marché en pleine croissance grâce à son expérience dans la fabrication et la fourniture de produits similaires et elle fit rapidement le nécessaire pour s'établir en tant que leader dans la fourniture de conduits.
Cox Geelen Eijsden
Cox Geelen Eijsden
Nouvelle usine à Eijsden

Les plans pour la nouvelle usine datent de 1964. Tout d'abord il a été question de construire la nouvelle usine sur le site industriel de Beatrixhaven à Maastricht, finalement elle fut construite sur le site industriel de Eijsden. Les fondations commencèrent début 1970, et à la fin de l'année l'usine, les entrepôts et les bureaux étaient opérationnels.

Actuellement Cox Geelen se trouve sur ce site de 63.000m². En plus l'espace est amplement suffisant pour une expansion future.
Cox Geelen
Cox Geelen